Click here for English version
Clique aqui para versão em português

Par Ary Alonso Millan (†)

La dynamique de la vie moderne nous montre des changements par tout, mais nous ne changeons que les apparences de choses. Pourquoi? Puisque c’est comme cela qui marche l’univers, ou bien, comme nous traitons les situations que nous voyons et entendons principalement. Ce qui change plutôt est-ce que nous apercevons avec nos cinq sens.

Même si nous aimons cela ou pas, notre opinion superbe n’a aucune différence dans la routine de la loi cause et effet: seulement dans ce que nous sommes capables de voir.

Il y a toujours deux réalités et nous devons apprendre à les gérer, de s’harmoniser par choix ou par vivre des situations que nous pouvons juger comme des contretemps, des maladies, des crises financières ou des relations.

Il serait moins douloureux d’essayer de comprendre comment fonctionne notre réalité atomique, instantanée. La science a déjà constaté que nous vivons tout ce que nous projetons par nos sentiments associés à nos références à la vie, de l’environnement d’où nous avons vécu.

La scène qui est visible est la partie révélée de qui nous sommes, mais il existe la partie cachée, qui est notre essence, et nous devons l’utiliser pour son but, peu importe si c’est difficile; en fait c’est purement subtil. Mais nous aimons gérer le connu parce qu’il semble être la vérité.

Nous avons besoin de faire un effort et normalement nous ne voulons pas le faire pour deux raisons: d’abord parce que nous pensons que l’effort doit être fait par une religion ou système de croyances et cela est toujours obscur ce qui apporte de la méfiance; deuxièmement, parce que nous pensons que la compréhension “spirituelle” doit être gratuite, même si cela est une illusion. Dans notre planète, tout a un “prix” et le moins cher est le prix financier. Nous optons par négliger et payer des coûts invisibles: les adversités de la vie.

Vivre nos choix et le respect de notre essence sont la façon de changer pour le mieux. Le point de départ est de l’accepter comme notre principal travail et nous devons le faire ensemble, même si c’est une tâche individuelle.

Faites un effort pour révéler votre perfection interne pour vous-même, pas pour le monde externe.