Clique aqui para versão em português
Click here for English version

Par Ary Alonso Millan(†)

Nous croyons naturelle aimer soi-même. En fait, si nous faisons un petit effort pour observer ce que nous disons et ce que nous faisons, il est possible d’apercevoir que, rarement, nous agissons en accord avec nos désirs. Il est incroyable la difficulté que nous avons de faire des choses que nous connaissons le bénéfice pour notre vie, mais il est aussi étonnant l’effort que nous devons faire pour ne pas rentrer dans des situations préjudicielles à notre santé physique, émotionnel et spirituelle.

L’impression est que nous nous détestons quand nous aimons des choses ou des personnes que ne sont pas bonnes pour nous. Comment savoir? C’est facile! Quand il y a de la souffrance, des réclamations, de l’agressivité  qui se répètent, cela veut simplement dire qu’il n’y a pas d’harmonie et de l’équilibre dans la situation ou la relation.

Vivre dans le principe que douleur et souffrance est naturel, c’est seulement une forme  archaïque de voir les choses, c’est une ancienne façon de penser. Nous n’utilisons plus de prémices de la dernière décennie pour les relations et pour le sexe, par exemple, donc, il n’y a aucun sens de suivre ces préceptes dans d’autre parties de notre vie.

Le fait est que, sans aimer à nous-mêmes,  comment est-il possible d’aimer ou  de s’intégrer avec quelqu’un d’autre? On doit d’abord, profiter de ce qui est bon pour nous et accepter que ce qui nous fait mal c’est  du masochisme – que cela soit un emploi ou une relation.

Aimez seulement ce que vous faites du bien. La vie sera plus facile, agréable et amusante.